dimanche 16 décembre 2018

Hugo Deo Roi de l’énigme / Hugo Deo, Vidanlo et leurs histoires (Michelle Fleury)

Michelle Fleury. – Hugo Deo Roi de l’énigme / Hugo Deo, Vidanlo et leurs histoires. – Québec : Éditions GID, 2012 / 2016. – 116 / 123 pages.

 
Recueils de nouvelles

 
 
Résumés :

Hugo Deo Roi de l’énigme – Ce recueil est constitué de vingt-deux contes-nouvelles-énigmes, originales, souvent surprenantes. Elles mettent en scène Hugo Deo, un personnage très coloré. Il se décrit lui-même comme créateur-inventeur d'énigmes de profession. Son royaume s'étend à tous les médias. On retrouve ses créations au cinéma, au théâtre, à l'opéra, dans le roman, la nouvelle, la comédie musicale et ailleurs. Il a même inspiré des griots lors de séjours en Afrique. En Asie, il a fasciné des bonzes. Ses histoires sont connues sur les cinq continents. Il garde en stock un univers de quelques centaines d'énigmes. Deux grands amis l'aident très souvent à les poser et à les résoudre : Vidanlo, un clochard-philosophe aux mille vies antérieures, et Boutdelaine, son chien. Ce texte s'accompagne d'une vingtaine de photos en noir et blanc, introduction aux énigmes ou leur prolongement. Elles sont l'œuvre de Sylvie Lacroix.

Hugo Deo, Vidanlo et leurs histoires – Hugo (l’écrivain), Vidanlo (le clochard-philosophe) et Boutdelaine (son chien) sont toujours copains-copains. Hugo et Vidanlo, selon leur habitude, fréquentent les cafés du Vieux-Québec. Ils ont décidé de laisser tomber les énigmes et de partager leurs élucubrations, leurs souvenirs et leurs fantasmes pour leur plus grand plaisir et pour la satisfaction assurée de leurs lecteurs éventuels. Ceux-ci pourront ainsi profiter d’une vingtaine d’histoires inédites.

Commentaires : Près d’une cinquantaine de courtes nouvelles composent ces deux ouvrages que j’ai lus en rafale. Avec des thématiques variées où l’humour et les préoccupations humaines et sociales se côtoient. Deux personnages résidents du Vieux-Québec philosophent sur des tranches de vie qui pourraient trouver leur raison d’être n’importe où sur la planète. Avec au passage un bref autoportrait sarcastique de l’auteure qui m’a fait sourire. Rédigés avec un style à la fois dépouillé et parfois incisif, ces textes dégagent un humanisme fondé sur des valeurs partagées.

Cote :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire