mardi 4 décembre 2018

Chambre 1002 (Chrystine Brouillet)

Chrystine Brouillet. – Chambre 1002. – Montréal : Druide, 2018. - 340 pages.

 

Roman

 

 
 
 
Résumé : Hélène, chef montréalaise mondialement connue, se rend à New York afin d’y recevoir un prestigieux prix culinaire. Sur le chemin du retour, la tragédie frappe : elle est retrouvée inconsciente à la suite d’un brutal accident de voiture. Simple malchance ou acte prémédité ? Les enquêteurs travaillent à éclaircir le mystère, mais les pistes demeurent floues autour de cette femme apparemment sans ennemis. Hélène, plongée dans un profond coma, est veillée par ses amies les plus proches qui, après plusieurs semaines passées sans observer de progrès, mettront en place une ingénieuse stratégie aromatique pour tenter de ramener à la vie celle qui était le pilier de leur groupe.

Commentaires : Chambre 1002 est un roman à déguster. Un univers féminin. Une ode à l’amitié et aux plaisirs de la table. Voilà, en quelques mots, je qualifierais ce nouvel opus de cette écrivaine de Québec, récemment récipiendaire de l’Ordre national du Québec pour l’ensemble de son œuvre littéraire. Un récit dans lequel personnage principal et personnages secondaires se dévoilent dans leur complémentarité, sans tout nous dévoiler. Un lien les unit : l’amour de la vie, du parfum, du vin, de la bouffe omniprésente qui rallie même le personnel du centre hospitalier où somnole l’héroïne. Les cinq sens conjugués pour la ramener à la vie pendant qu’en parallèle, on enquête sur l’auteur rapidement identifié de l’accident qui l’a précipitée dans un coma végétatif.

Contrairement à ce que nous a habitués Chrystine Brouillet, Chambre 1002 n’a rien d’un polar classique, quoi que l’auteur entretient un certain suspense quant à l’issue du récit. Et on parle beaucoup dans ce roman : les dialogues occupent une place prépondérante et caractérisent chacun des personnages, sur les liens d’amitié qui se sont tissés entre eux. Et évidemment, la récurrence quasi orgiaque des plats cuisinés, dont la recette de certains est intégrée au gré des chapitres, ne peut que faire saliver le lecteur.

Un roman original, sucré salé, pour apprécier le grand talent d’une auteure sympathique.

Ce que j’ai aimé : L’originalité de l’œuvre, la plume de l’auteur, l’univers culinaire et œnologique.

Ce que j’ai moins aimé : -

Cote :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire