mardi 4 décembre 2018

Crash magnétique 2011. La vérité enfin révélée. (Serge VanOevelen)

Hesveo. – Crash magnétique 2011. La vérité enfin révélée. – Namur : Le livre en papier, 2018. - 218 pages.

 

Roman de science-fiction



 

Résumé : Ce rapport « scientifictif », sorti des tiroirs, ce document classé secret défense, fait des révélations qui poseront question.
Sommes-nous les seuls humains sur terre ?
Un roman fantastique de science-fiction, enfin qui sait, de néo-réalisme ?
Un moment de réflexion sur notre avenir, vers la sagesse d’une coalition des races !
Vous vous deviez de savoir et de comprendre. Il est important que nos enfants sachent.
Nous ne les connaissions pas, eux, nous étudiaient depuis toujours !
L’arme ultime de leurs nombreuses espionnes, le sexe et l’addiction à leurs femmes fatales.
Un ouvrage, teinté de nuances de grivoiseries pour lecteurs avertis.
Le sexe a délié plus de langues et fait tomber plus de têtes que la torture et le bourreau.©

Commentaires : Hesveo, de son vrai nom Serge VanOevelen, qui a une formation en chimie, se décrit comme un auteur de romans d'aventures particulières. Installé dans un coin vert du Hainaut belge, là où près du lac qui lui donne la quiétude de son inspiration, il écrit. Cadre dans une autre vie, il a retenu la créativité et la rigueur. Un auteur que j’ai connu sur les réseaux sociaux.

Crash magnétique 2011est un roman de science-fiction. Avec en pages liminaires les mentions suivantes : Extrait d’un dossier hautement confidentiel de l’Agence scientifique de protection planétaire (ASPP)Un carnet enfoui depuis longtemps. S’il voit le jour maintenant, c’est qu’il est temps de le révéler. Vous vous devez de savoir ! Roman de type AA Pour adultes avertis. Ouvrage teinté de 50 nuances de grivoiseriesCONFIDENTIAL Please do not copy, distribute or discuss the contents of this script with ANYONE. SVO, the Scientific Verified Organisation.

Au départ, même si la paralittérature n’est pas ma tasse de thé, l’objet de cette histoire m’a intrigué : une explosion magnétique sur le continent africain, la menace ou la lumière au bout du tunnel pour l’humanité un peu plus de 25 ans plus tard. Pour découvrir, vers les trois quarts de l’ouvrage, le leitmotiv de l’auteur. La planète pourrait-elle compter sur des ressources présentes depuis des temps immémoriaux dans ses entrailles et issues des portes des ténèbres pour apporter sagesse, savoir et plus d’humanité ? Le passé de spéléologue de l’auteur lui a servi avantageusement pour camper ce récit fort original. La littérature de science-fiction a, à ce jour, anticipé sur l’invasion potentielle par ces civilisations extra-terrestres. Serge VanOevelen a imaginé une tout autre hypothèse : des ennemis communs qui nous ressemblent et qui nous rassemblent autour de valeurs plus humaines…

Je n’en dis pas plus et vous laisse découvrir l’univers insolite de cet auteur belge qui en est déjà à son troisième roman.

Ce que j’ai aimé : L’originalité du récit et l’imagination parfois débridée de l’auteur.

Ce que j’ai moins aimé : Quelques coquilles ici et là dans le texte.

Cote :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire