Les littératures du crime au Québec

Une erreur de parcours (Denis Robert/Franck Biancarelli)

Denis Robert et Franck Biancarelli. – Une erreur de parcours. – Paris : Dargaud, 2019. – 156 pages.

 

Polar - BD

 

Résumé : Dans une ville de l'Est de la France, Sylvestre Ruppert-Levansky, un président de cours d'assises entame son dernier procès, là où justement il a démarré sa carrière. Tout lui rappelle Rachel son premier amour et surtout Mathilde, une serial killeuse manipulatrice et diabolique. Le vieux juge a une réputations sans tâche. On le dit tolérant et juste. Mais un policier surgi de ce passé demande à le voir. Tout n'est peut-être pas aussi limpide que le veut la légende de Sylvestre le si bon président...

Commentaires : Un polar en bande dessinée : pourquoi pas ! Une découverte pour moi de Denis Robert,  journaliste et écrivain français originaire de Moyeuvre-Grande en Moselle, auteur de ce genre littéraire, mais aussi de romans, d’essais, de documentaires et de livre d’art. Dans un polar judiciaire, le lecteur est confronté à deux histoires de meurtres mises au jour en parallèle, dont une inspirée d’une affaire célèbre en France, inconnue au Québec impliquant une criminelle française, Simone Weber condamnée en 1991 à une peine de vingt ans de réclusion pour le meurtre de son ancien amant. Et la deuxième, une erreur de parcours du protagoniste, un juriste promis à une brillante carrière.

Un scénario tissé serré avec de nombreux retours en arrière, des personnages manipulateurs aux traits psychologiques marquants, des crimes presque parfaits, des dialogues très crédibles, une réalisation graphique remarquable et une écriture efficace, parfois angoissante, qui nous tient en haleine jusqu’à la dernière page.

Tout à fait d’accord avec l’appréciation du portail BDGEST : « Pour les amateurs de bons polars et de personnages torturés, passer à côté de ce thriller judiciaire constituerait une grosse "erreur de parcours" ».
 

Originalité/Choix du sujet :
*****
Qualité littéraire :
****
Intrigue :
****
Psychologie des personnages :
*****
Intérêt/Émotion ressentie :
***
Appréciation générale :
****

L’ours est un écrivain comme les autres (Alain Kokor)

Alain Kokor. – L’ours est un écrivain comme les autres. – Paris : Futuropolis, 2020. – 118 pages + compléments.

 

Bande dessinée

 

 
 
 
Résumé :

Ayant découvert un manuscrit caché sous un arbre au fin fond de la forêt du Maine (son auteur, Arthur Bramhall, craignait de voir son manuscrit partir en fumée comme son roman précédent), un plantigrade comprend qu’il a sous la patte le sésame susceptible de lui ouvrir les portes du monde humain – et de ses supermarchés aux linéaires débordants de sucreries…

Le livre sous le bras, il s’en va à New York où les éditeurs vont se battre pour publier l’œuvre de cet écrivain si singulier – certes bourru et imprévisible, mais tellement charismatique ! Devenu la coqueluche du monde des lettres sous le nom de Dan Flakes, l’ours caracole bientôt en tête de liste des meilleures ventes… tandis qu’Arthur Bramhall, quasiment devenu ermite, s’enfonce de plus en plus dans la forêt.

Commentaires :

Cette BD est adaptée du roman de William Kotzwinkle. Alain Konor nous livre une satire sociale du monde de l’édition, du lectorat et des médias à la recherche de la révélation littéraire du moment : agents littéraires en pâmoison, éditeurs assoiffés de bénéfices, journalistes prêts à encenser un roman qu'ils n’ont même pas lu, fabricants de vedettes… sans s’interroger sur qui est réellement cet usurpateur, en l’occurrence un ours.  

Une réflexion incisive et loufoque sur l’écriture, l’écrivain, la littérature spectacle, la célébrité artificielle. Une conception graphique monochrome où la représentation de l’ours l’emporte sur celle des humains qui l’adulent et de l’auteur dépossédé à deux reprises de son œuvre. 

Une BD jouissive ou atterrante, c’est selon, pour tout auteur qui aspire au sérail.
 

Originalité/Choix du sujet :
*****
Qualité littéraire :
****
Intrigue :
****
Psychologie des personnages :
*****
Intérêt/Émotion ressentie :
*****
Appréciation générale :
****