samedi 8 août 2020

Chaque seconde (Rick Mofina)

Rick Mofina. – Chaque seconde – Une enquête de Kate Page. – Lévis : Alire, 2020. – 423 pages.

 



Thriller

 









Résumé :

 

Dan Fulton est un gérant de banque sans histoire. Or, voilà qu’en pleine nuit quatre hommes masqués surgissent chez lui. Ligoté et bâillonné – tout comme sa femme Lori et son fils Billy qui, en plus, ont dû enfiler une veste bourrée d’explosifs –, Dan écoute l’un des agresseurs lui expliquer qu’il devra voler un quart de million de dollars à sa succursale s’il tient à ce que sa famille ait la vie sauve.

 

Le matin venu, sous les yeux ahuris de deux employées, Fulton prétexte un transfert intersuccursales pour s’emparer de la somme. Appelés sur les lieux du vol, les enquêteurs sont perplexes – pourquoi cambrioler sa propre banque ? – jusqu’à ce qu’ils découvrent un billet griffonné à la hâte. Dès lors, c’est le branle-bas de combat pour localiser les otages ce qui s’avère un plan machiavélique.

 

De son côté, Kate Page, journaliste à l’agence Newslead, a décidé d’en apprendre un peu plus sur la famille du gérant, et c’est en lisant un article troublant sur Lori Fulton qu’elle apprend que le passé de la femme de Dan n’est peut-être pas aussi « sans histoire » que ce que les enquêteurs croient… 

 

Commentaires :

 

Ce thriller très efficace, intense, à la manière d’un excellent film policier, est le troisième de la série mettant en vedette la journaliste enquêteuse Kate Page écrit par Rick Mofina, lui-même journaliste à la retraite. Et cela paraît dans les détails du récit qui nous tient en haleine du début à la toute fin. Difficile de remettre au lendemain la lecture des chapitres qui s’enchaînent.

 

Je ne connaissais pas cet auteur originaire de Belleville, à l’est de Toronto. Je l’ai découvert avec beaucoup de plaisir dans la lecture de cette aventure rythmée qui porte bien son titre. Beaucoup d’action dans cette enquête truffée d’information sur les techniques policières. Sans oublier les relations parfois tendues entre les médias et les corps policiers. Très réaliste.

 

Un bémol : n’eut été les premiers commentaires élogieux d’un critique de cette littérature de genre, l’illustration de la couverture de première ne m’aurait pas incité à me procurer cet excellent roman que je vous recommande sans réserve.   

 

 

Originalité/Choix du sujet :
*****
Qualité littéraire :
*****
Intrigue :
*****
Psychologie des personnages :
*****
Intérêt/Émotion ressentie :
*****
Appréciation générale :
*****