vendredi 7 juillet 2017

Mort d'un Chinois à La Havane (Leonardo Padura)

Leonardo Padura. – Mort d’un Chinois à La Havane. – Paris : Métailié, 2001. 97 pages.

Polar








Résumé : Le quartier chinois de La Havane ne manque ni de saveur ni d’exotisme : un corps y est retrouvé pendu, amputé d’un doigt, deux flèches incisées sur la poitrine,,, Le lieutenant Mario Conde, revolver à la ceinture et bouteille de rhum à la main, s’immisce parmi les immigrés asiatiques, répond à leur sourires énigmatiques et cherche le mobile du crime : argent, rituel religieux, drogue ?

Commentaires : Il y a peu à dire sur ce polar cubain de moins de 100 pages, sinon qu’il est, comme plusieurs autres romans du genre, une occasion de dénoncer discrètement la corruption politique tout en décrivant, et c’est là le volet intéressant ethnologique de cette fiction, le triste sort des immigrants chinois, des paysans qui se sont installés sur cette île des caraïbes dans l’espoir de faire fortune. La Havane héberge une communauté chinoise qui vit dans une extrême pauvreté. Leonardo Padura en profite pour intégrer dans le récit des références au vaudou, aux rites africains et à la mythologie chinoise. Pour ce qui est de l’intrigue et du suspense, ils sont quasi absents de cette enquête du personnage fétiche du romancier.

Ce que j’ai aimé : L’ambiance générale qui s’appuie sur des descriptions évocatrices des lieux et des personnages.

Ce que je n’ai pas aimé : L’absence de suspense entretenu dans le déroulement de l’action.

Cote : ¶¶

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire