jeudi 26 décembre 2019

Il ne faut pas parler dans l’ascenseur (Martin Michaud)

Ce premier roman de Martin Michaud publié initialement en 2010 contient une partie des fondamentaux qui constituent la série d’enquêtes de Victor Lessard. Un scénario intriguant, une enquête qui progresse à un rythme qui s’accélère progressivement pour se terminer sur les chapeaux de roues. Un mélange d’ésotérisme et de lucidité en quête d’un criminel qu’on a hâte d’identifier. Et l’auteur nous fera patienter jusqu’aux derniers chapitres. Difficile de décrocher une fois la lecture amorcée.
 




Originalité/Choix du sujet :

Qualité littéraire :

Intrigue :

Psychologie des personnages :

Intérêt/Émotion ressentie :

Appréciation générale :