lundi 7 septembre 2020

Tuer le fils (Benoît Séverac)

Benoît Séverac. – Tuer le fils. – Paris : La manufacture de livres, 2020. – 281 pages.




Polar

 

Résumé :

 

Matthieu Fabas a tué parce qu’il voulait prouver qu’il était un homme. Un meurtre inutile, juste pour que son père arrête de le traiter comme un moins que rien. Verdict, 15 ans de prison. Le lendemain de sa libération, c’est le père de Matthieu qui est assassiné et le coupable semble tout désigné. Mais pourquoi Matthieu sacrifierait-il encore sa vie ? Pour l’inspecteur Cérisol chargé de l’enquête et pour ses hommes, cela ne colle pas. Reste à plonger dans l’histoire de ces deux hommes, père et fils, pour comprendre leur terrible relation.

 

 

Commentaires :

 

Parmi mes meilleures lectures de l’été 2020 avec ses personnages principaux attachants – dont ce commandant de Police à la Criminelle de Versailles accro de confitures – biens définis et secondaires tout aussi bien imaginés. Un page turner qui nous accroche dès les premiers chapitres et qui nous tient jusqu’au dénouement qu’on finit par deviner après les ¾ du récit grâce à de subtils indices. Ce qui ne gâche pas du tout notre plaisir de naviguer dans l’univers de ces policiers en quête de résolution d’un crime évident à la lumière des faits, entre Tuer le père et Tuer le fils.

 

De belles réflexions sur la conciliation travail/famille, sur les relations humaines, sur la paternité et sur la littérature. Puisqu’il est question d’ateliers d’écriture romanesque, « le besoin d'écrire, les raisons d'écrire » au cœur de cette enquête à la thématique fort originale probablement inspirée du vécu et des connaissances de l’auteur. Nombreux retours sur le passé de chacun des policiers qui permettent de mieux saisir leurs états d’âme, les conflits du quotidien, les relations avec l’autorité, leur désabusement. En trois mots : un polar humaniste.

 

La fluidité de cette histoire sombre où une touche d’humour et une grande part de réalisme y trouvent leur place débouche sur une finale qui pourrait bien annoncer une suite.

 

 

Originalité/Choix du sujet :
*****
Qualité littéraire :
*****
Intrigue :
*****
Psychologie des personnages :
*****
Intérêt/Émotion ressentie :
*****
Appréciation générale :
*****