mardi 2 janvier 2018

Mon chien Stupide (John Fante)

John Fante. – Mon chien Stupide. – Paris : Christian Bourgeois éditeur – 10/18, 1987. – 155 pages.



Genre littéraire : Roman






Résumé : Coincé entre une progéniture ingrate et un talent de plus en plus incertain, le personnage principal de Mon chien Stupide oscille entre un cynisme salvateur et des envies de fuite.

Fils d'immigrés italiens, il caresse le rêve d'un retour à ses racines, fantasmant sur une vie paisible aux terrasses des cafés de la Piazza Navona à Rome.

Mais pour l'heure, il faut courir le cachet, écrire des scénarios médiocres pour des séries télé affligeantes... ou le plus souvent aller encaisser un chèque des allocations de chômage. L'existence tumultueuse de la famille est bouleversée lorsqu'un gigantesque chien décide de s'installer dans la maison, pour le plus grand bonheur de l'auteur raté, mais au grand dam du reste de sa tribu.

Commentaires : John Fante est un auteur qui nous fait passer par toutes émotions : de scènes hilarantes aux plus touchantes avec un sens critique de la société américaine de son époque. Et c’est le cas avec ce court roman qui s’intitulait en anglais « West of Rome ».

Cette fiction, inspirée d’événement de la vie de l’auteur comme c’est le cas dans son œuvre romanesque, nous plonge dans le quotidien d’une famille italo-américaine « aisée, raciste et décadente » : le père, Henry Molise, écrivain et scénariste raté qui rêve de retourner à Rome, la mère, Harriet, toujours au bord de la crise de nerfs, quatre enfants impossibles à contrôler et un énorme chien libidineux, baptisé Stupide à cause de son comportement bizarre, un intrus qui s’immisce un soir de pluie, déclenchant un ouragan dans les relations entre chacun d’entre eux. Un prétexte pour faire éclater au grand jour les vrais sentiments de chacun. Avec une finale des plus touchantes.

J’ai beaucoup apprécié ce roman à la fois humaniste et corrosif de John Fante et vous le recommande fortement. Un auteur à découvrir.

Ce que j’ai aimé : Tout.

Ce que j’ai moins aimé : Rien


Cote : ¶¶¶¶¶

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire