mardi 15 janvier 2019

Dangereuse poursuite (Chantal Beauregard)

Chantal Beauregard. – Dangereuse poursuite. – Montréal : Hurtubise, 2018. 257 pages.

 
Polar Jeunesse

 

 

 

Résumé : Tout commence par un accident de la route. Un banal fait divers. Le fils de la victime, Samuel, habitué à la facilité, se retrouve démuni.

De son côté, Emma travaille au salon de coiffure de sa mère, le samedi. C’est là qu’elle rencontre Samuel, qui lui raconte le tragique événement qui a changé sa vie. Ils conviennent de se revoir.

Après le visionnement d’une vidéo de la collision prise par un témoin, la thèse de l’accident est mise en doute. Les deux amis décident d’enquêter, tandis que l’inspectrice Rajotte, du SPVM, suit sa propre piste.

Commentaires : « Attachez vos tuques », comme on dit en bon québécois. Ce roman jeunesse met en vedette deux ados de 16 et 17 ans provenant de milieux sociaux aux antipodes : Emma de Verdun et Samuel d’un quartier huppé de Montréal qui viennent de terminer leurs études au niveau secondaire.
 
Publiée dans la collection « Atout » qui compte plus de 150 titres, cette fiction découpée en 35 chapitres est très bien ficelée avec un bon rythme et un déroulement d’action qui entretient le suspens. Une histoire de deuil et de recherche de la vérité très crédible du début à la fin qui intègre bien les maladresses et les préoccupations des ados de leur âge. Avec un niveau de langage approprié à chacun des personnages. Évidemment, tout fini bien.

Chantal Beauregard en est à son 5e roman dont deux pour un lectorat adulte. Elle a aussi collaboré au collectif Mystères à l’école avec la nouvelle Le carnage canin.

Ce que j’ai aimé : La psychologie des personnages. Le scénario et l’incrustation du récit dans divers lieux réels de Montréal.

Ce que j’ai moins aimé : -

Cote :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire